Offrez une nouvelle vie aux sites délaissés de votre territoire et soyez acteur d’une économie verte !
Actualités »  Offrez une nouvelle vie aux sites délaissés de votre territoire et soyez acteur d’une économie verte !

mercredi 8 juillet 2020

Un appel est actuellement lancé aux entités publiques afin qu’elles puissent valoriser les surfaces délaissées de leur territoire et faire avancer leur Plan d’action en faveur du climat. Dès à présent, chaque ville et commune belges peut renseigner ses sites délaissés sur une cartographie en ligne. Ces sites marginaux pourront ainsi accueillir des plantations qui seront, ensuite, valorisées et utilisées intelligemment par des acteurs locaux et des entreprises du territoire.

 

 

Cet appel est lancé par l’équipe du projet Interreg New-C-Land.

De plus en plus de communes s’engagent pour le climat

De nombreuses communes belges et françaises mettent en place des initiatives positives en faveur d’une réduction de leurs consommations énergétiques et de leurs émissions de CO2.

Certaines de ces entités s’engagent pour le climat via la Convention des Maires et adoptent de véritables Plan d’action pour y parvenir. Par exemple, en intégrant les énergies renouvelables dans leur mix énergétique et en privilégiant l’utilisation de la biomasse pour se chauffer.

 

Cultiver de la biomasse végétale sur son site marginal

shutterstock_683239780_web.jpg (301 KB)Dans le cadre de New-C-Land, la « biomasse » désigne les cultures végétales (saule, aulne, peuplier, miscanthus, chanvre...) pouvant être utilisées en énergie ou matériaux.

On parle de « site marginal » pour désigner une surface délaissée qui ne peut accueillir de projet  immobilier ou de culture alimentaire, mais qui peut être valorisée  grâce à une production de biomasse végétale.

Une fois le site valorisé, sa marginalité devient une opportunité  économique et environnementale pour son gestionnaire. On parle  alors de site à potentiel de production de biomasse.

 

La biomasse peut être utilisée  dans de multiples secteurs :

  • Bioénergies : méthanisation, biocarburants, bois-énergie.
  • Éco-construction : isolants, matériaux de construction.
  • Gestion des espaces verts,  espaces horticoles et maraîchers : paillage pour répondre à l’interdiction de l’utilisation d’herbicides chimiques.
  • Bioraffinerie : extraction de molécules d’intérêt pour la fabrication de produits chimiques dans  les domaines de la pharmacologie, de la cosmétique, etc.
  • Textile (chanvre, lin, etc.)

 

A la clé : des bénéfices socio-économiques  et bien évidemment écologiques !

Cette perspective vous intéresse ?

  1. Parcourez la brochure explicative et renseignez votre/vos site(s) sur la cartographie en ligne : sitesforbiomass.eu
  2. Relayez l’information dans votre commune en utilisant le contenu de la brochure illustrée !
  3. Plus d’infos ? Contactez info@newcland.eu et/ou visitez le site internet newcland.eu

 

Le géoréférencement des sites marginaux en France-Wallonie-Vlaanderen

La cartographie www.sitesforbiomass.eu sert un double objectif : faire rencontrer les besoins des uns et des autres, et favoriser le développement de filières biomasses locales. Elle permet, par exemple, à une entreprise utilisatrice de biomasse de rechercher des sites sur une ou plusieurs localités grâce à un outil de sélection adapté.

 

Sachez que vous pouvez aussi demander la carte des sites à potentiel de production de biomasse de votre commune. L’équipe New-C-Land a en effet réalisé un inventaire (théorique) de ces sites. Chaque entité peut donc estimer le potentiel de production de biomasse sur son territoire.

 

Ensemble, participons au développement de l’économie vertueuse et durable sur nos territoires !