Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : ANTHISNES (Tavier)
Hameau : Xhos

Notice

N° 10. Château de Xhos ou de l'Avouerie. La haute avouerie de Xhos dépendait, à l'origine, du doyen de la collégiale Saint-Martin à Liège. C'est à Pierre de Méan (mil. du XVIIIe s.) que nous devons l'essentiel du château actuel.
Elevé au départ d'une tour massive, dont la gravure de Le Loup nous garde le souvenir, c'est aujourd'hui un château classique de plan en U. Sur la cour d'honneur, défendue par une grille en hémicycle, avec pilastres à refends sommés d'urnes, logis principal, en moellons de grès réglés, de trois niveaux sur caves hautes. Corps central de trois travées de baies à linteau bombé à clé et porte monumentale du XIXe s., flanquée de deux ailes perpendiculaires de deux travées identiques (une au pignon). Couverture d'ardoises à forts coyaux, percée de lucarnes, certaines à ailerons (vers 1900). Terrasse précédant le logis avec escalier droit central, encadré d'urnes; murs de soutènement flanqués de pilastres à refends, avec fontaines et grilles néo-classiques (fin du XVIIIe s.).
A l'arrière, imposante façade au-dessus de douves sèches bordées d'une balustrade. Noyau central, plus ancien du XVIIe s. en moellons de calcaire sous badigeon, aménagé au XVIIIe s. et percé de trois niveaux de cinq travées de baies à linteau bombé à clé; ancres à double volutes. Soubassement de cinq travées de petites baies à linteau échancré à clé, ouvertes au niveau des douves. Au XVIIIe s., deux pavillons d'une travée, légèrement saillants, ont été ajoutés; baies identiques. Toiture d'ardoises à fort coyau ; lucarnes, certaines à ailerons, vers 1909. Corniche moulurée de la même époque. Epis avec girouettes datées 1765, à g., et 1909 à dr.
Façade en retour, à g., en moellons de grès réglés, presque aveugle, à l'exception d'une travée de baies rect., vers la g., aménagée au XIXe s. (?). Toiture et corniche : cfr précédemment; une lucarne à croupe du XVIIIe s. et une à ailerons du XIXe s. Façade de dr., également en moellons de grès réglés, mais percée de deux travées sur trois niveaux de baies à linteau bombé à clé.
Deux longues ailes viennent se greffer sur le logis, de part et d'autre de la cour d'honneur. Elles apparaissent déjà sur la gravure de Le Loup avec les tourelles des extrémités, mais entièrement réaménagées et partiellement reconstruites au XVIIIe s. Deux niveaux de dix travées, soubassement en moellons de calcaire, niveau supérieur en briques; r.d.ch. à usage de dépendances, avec baies harpées à linteau échancré et clé (à dr., trois remises à voitures, avec entrée cochère à linteau échancré surmonté d'un entablement). Au niveau supérieur, baies à linteau bombé à clé. Bâtière d'ardoises à coyaux, ponctuée de cinq lucarnes en bâtière.
Façade arrière de l'aile de g. (E.), sur les jardins, deux niveaux de neuf travées, avec décrochements en saillie aux trois premières; soubassement en calcaire, percé au ras du sol de baies basses, à linteau échancré à clé; porte à linteau droit à la 6e travée. Au niveau supérieur, baies à linteau bombé à clé. Toiture : cfr l'autre côté; quatre lucarnes identiques.
Une aile en retour au N., en briques et besaces d'angle en calcaire, aveugle vers le jardin, comprend les écuries; elle s'ouvre sur la façade N., en briques et calcaire par trois niveaux de sept travées; au niveau inférieur, baie en briques, celles du niveau intermédiaire à linteau bombé à clé, cfr cour d'honneur. Au niveau supérieur, oculi à encadrement de briques. Bâtière asymétrique d'ardoises à coyau. En face, grand fumier couvert en charpente sur mur-bahut de moellons calcaires; couverture de tuiles en S à cinq pans. Un portail monumental sommé de statues de cerfs couchés en ciment (?) peint du XIXe s., ferme la cour à g. de la grille de la cour d'honneur.
Sur le jardin, dans le prolongement des écuries, serre adossée (début du XXe s.). Cette aile de dépendances réunie au château, au S., par une petite façade en retour d'équerre, en briques et calcaire, de deux niveaux de trois travées du XVIIIe s.; baies du r.d.ch. à linteau bombé à clé; à l'étage, baies à linteau échancré. A dr., tourelle en briques sur soubassement de calcaire, avec baie à linteau échancré et petit jour. Pavillon octogonal d'ardoises à coyau; épi de plomb.
Façade arrière de l'aile O. sur haut soubassement en moellons de grès et de calcaire terminé par un bandeau, percé de trois travées de baies à linteau bombé à clé. Niveau supérieur de briques, à cinq travées identiques et petite baie carrée à g. Au N., même disposition en retour d'équerre que de l'autre côté, également à usage d'écuries. Briques sur soubassement de calcaire.
La façade N. reprend les mêmes dispositions que celle lui faisant pendant (trois niveaux, étage inférieur de demi-baies à linteau bombé à clé; étabe intermédiaire : grandes baies identiques; au niveau supérieur, oculi de briques), harpes d'angle. Portail avec cerfs couchés vers la cour d'honneur. Au S., au raccord avec le logis : tourelle en moellons de calcaire (1re moit. du XVIIe s.) percée au S. d'une baie à traverse à piédroits chaînés surmontée d'un petit jour rect. Au N., porte harpée, surmontée d'un petit jour d'imposte. Pavillon octogonal d'ardoises à coyaux ; épi de plomb. A dr. de la tourelle, petite façade à soubassement de moellons de calcaire terminé par un bandeau, avec une demi baie à linteau bombé à clé; deux niveaux supérieurs en briques, de trois travées (cf r autre côté).
Dans le parc, au bord de la route, élégant pavillon chinois, de forme octogonale (mil. du XIXe s.). Soubassement en moellons de calcaire réglés, avec harpes d'angle, supportant un salon central en bois entouré d'une balustrade. Escalier de fonte à deux volées convergentes. Pavillon octogonal d'ardoises en cloche, surmonté d'un épi, avec volutes de fer aux angles.
Entrée du parc à g., flanquée de beaux piliers de calcaire, avec urnes du XVIIIe s. (XIV, PI. IV, fig. 102, 103). J.C.

Prospection

Prospection effectuée en 1992

Publication papier 

Tome : IPM - 16/1 (1992)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

61079-INV-0023-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 61079-INV-0023-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici