Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : Rue Bayet 1, NAMUR (Marche-les-Dames)
Hameau : Wartet

Notice

No 1. Ferme du Château. Ancien siège de la seigneurie de la Tour, engagée en 1638 à Guillaume aux Brebis, passée par alliance aux Pinchart en 1669, puis aux de Grune. Sur une hauteur, imposant ensemble fortifié qui s'est étendu depuis le bas moyen âge jusqu'au XIXe s. A l'E., à côté d'une tour médiévale, logis traditionnel plusieurs fois agrandi et relié par des annexes basses enserrant une petite cour, à une chapelle de tradition gothique. Au N. et à l'O., dépendances entourant la cour de l'exploitation, fermée au S. par un mur ancien (fig. 257 et LVII).
Près de l'angle S.E., tour talutée à quatre niveaux en moellons de grès qui ne conserve d'original, au 2e étage de la face S., qu'une étroite fenêtre rect. sous linteau en bâtière. R.d.ch. non voûté, délimité par des murs peu épais. Face N. entièrement reprise et percée d'une porte en plein cintre au XVIIe s. Autres percements et frise dentée du XVIIIe s. Pavillon d'éternit à coyau. Au N., logis du XVe-XVIe s. formant à l'origine une masse plutôt cubique, à deux niveaux sans doute entièrement en grès, flanquée d'une tour semi-circulaire à l'angle S.E. Au r.d.ch. des faces N. et S., trace de percements primitifs : fenêtres jadis à meneau dont les montants chaînés et le linteau en bâtière conservent les trous de fixation d'un grillage de protection. Seuils abaissés. Tourelle d'escalier coiffée d'une toiture conique d'éternit et superposant au-dessus du r.d.ch. biseauté en grès, deux étages en brique séparés par un cordon-larmier à profil gothique.
Au début du XVIIIe s., allongement vers le N. et réaménagement de l'ancienne façade sur cour. R.d.ch. en moellons éclairé à g. par deux fenêtres jointives jadis à croisée sur montants à queues de pierre. Porte centrale d'esprit baroque : piédroits en harpes saillantes, linteau droit et oculus ovale inscrit dans un encadrement de pierre, formant baie d'imposte. Etage entièrement refait en brique, séparé du r.d.ch. par un bandeau saillant et rythmé par trois baies jadis à croisée. Harpes d'angle, frise dentée sur denticules bordant la bâtière d'éternit à croupettes et coyau (fig. 258).
Au XVIIe s., adjonction à l'E. d'étroits bâtiments en brique. Soubassement biseauté en moellons percé au S. d'arquebusières défendant le portail d'entrée. A l'E., latrine postérieure et traces d'une passerelle reliant jadis le logis directement à la tribune seigneuriale de la chapelle. Tourelle d'escalier du logis percée d'une porte surbaissée faiblement chanfreinée. Entre la tour médiévale et le logis, portail contemporain de ce dernier en calcaire appareillé dont le cintre est souligné d'une archivolte en biseau et retombe sur impostes chanfreinées. Au début du XVIIIe s., reconstruction de l'étage en brique et colombage, éclairé par deux fenêtres rect. à montants chaînés.
Durant la 1re moit. du XVIIIe s., construction de l'aile N. de la ferme, centrée par une tour-porche classique trapue, en brique et pierre bleue. Façade extérieure à deux niveaux jadis enduits.
Sous corniche profilée, large portail surbaissé à clé saillante dont les montants sont entrecoupés de bandeaux en ressaut rejoignant les cordons d'angle. Etage percé au centre d'une grande fenêtre bombée à clé, reliée aux cordons d'angle par un bandeau saillant à mi-hauteur des piédroits. Corniche en doucine sous petit pavillon d'éternit à coyau interrompu par une lucarne à croupe. Face arrière du même type, mais sans décor saillant. Harpes d'angle et plate-forme d'un colombier.
A l'O. de cette tour-porche, habitation traditionnelle en grès un peu postérieure, sans doute réservée au fermier. Aux deux niveaux, deux travées de fenêtres à croisée et à traverse. Porte courbe à clé passante. De l'autre côté, à l'E., longues étables contemporaines, également en grès, rythmées par des portes courbes à clé passante entre de petites fenêtres rect. Bâtières d'éternit à croupes et coyau.
Système défensif de la ferme renforcé par de minces tours d'angle circulaires à deux niveaux percés de fentes de tir, dont deux subsistent, l'une à l'angle N.E. des étables et l'autre au S. du donjon. Flèches octogonales d'éternit, détruite au N.
Bordant la cour à l'O., grosse grange en grès du XIXe s., peut-être plus ancienne et remaniée à cette époque, ouverte vers la cour par deux portails surbaissés. Bâtière d'ardoises à croupettes et coyau.
Interrompant l'angle N.O. de la ferme, entre la grange et le logis du fermier, vaste jardin fortifié, aux angles renforcés de tourelles carrées en moellons pour le r.d.ch. et en brique pour l'étage. S'ouvrant dans les murs de clôture à l'E. et à l'O., belles portes surbaissées et moulurées à clé saillante.
Chapelle seigneuriale. A l'E. du logis et ombragée par un vieux tilleul, petite mononef en grès de quatre travées, terminée par une courte abside semi-circulaire et construite en deux temps comme le montre une soudure à mi-longueur des murs gouttereaux. Partie O. de la 1re moit. du XVIIe s. : porte chainée sous linteau en bâtière et à la 2e travée, petites fenêtres en tiers-point chaînées, faiblement ébrasées. Dominé par un clocheton carré en ruine, pignon O. conservant les traces de la communication entre la chapelle et le logis : vestige d'une porte et départ de l'arche d'un petit pont au niveau de la tribune d'étage, éclairée au N. et au S. par une fenêtre rect. Dans la 2e moit. du XVIIe s., (re)construction des deux dernières travées, éclairées par de petites baies appareillées en plein cintre, et du choeur. Au S., dalle aux armes Auxbrebis. Corniche de pierre en cavet sous bâtière d'ardoises à demi effondrée.
Tribune d'étage en bois et tambour de porte (1re moit. XVIIe s.) et autel en bois (2e moit. XVII, s.). Nombreuses dalles funéraires et gisants des seigneurs de l'endroit (XVIIe-XVIIIe s.), dont celle de Guillaume d'Auxbrebis († 1668).
Dans le cimetière au N., dalles et croix funéraires (XVIIe-XIXe s.).

Prospection

Prospection effectuée en 1975

Code de la fiche

92094-INV-0169-01

Autre(s) version(s) de la fiche 

Version(s) ultérieures :