Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

 fort (Fort de la Chartreuse)

Illustration(s)
Localisation

Adresse principale : Thier de la Chartreuse, LIEGE (Grivegnée)

Inscription 

Bien inscrit comme : Monument

Classement

Tout ou partie de ce bien est classé ou fait partie d'un site classé et fait partie du(des) dossier(s) suivant(s) :

Notice

Ancien fort de la Chartreuse. Dominant le quartier d'Amercoeur, le fort fut construit de 1818 à 1823 d'après les plans du major H. Camerlingh, sur le site du Mont Cornillon, à l'emplacement d'un couvent de l'Ordre des Chartreux. Déclassé en tant que forteresse depuis 1891, le fort sert de caserne jusqu'en 1981, date de sa désaffectation par l'armée belge. Il fut notamment le cadre de l'exécution de quarante-huit résistants liégeois lors de la première guerre mondiale.
Construction en étoile comprenant principalement cinq bastions et cinq demi-lunes, dont ne subsistent plus aujourd'hui que le 5e bastion appelé "réduit" et des vestiges des ouvrages extérieurs. Maçonnerie principalement en brique renforcée de calcaire aux soubassements, pilastres d'angle et encadrements des baies. Accès primitif au "réduit" au sud, par un portail en calcaire de style néo-classique daté de 1818 : porte en plein cintre dans un encadrement rectangulaire limité par des pilastres toscans; vaste cour fermée à l'est par trois ailes de bâtiment de style classique, abritant la caserne, de deux niveaux à l'origine, exhaussées par la suite. Baies à linteau bombé à clé passante. A l'ouest, intéressante poudrière comprenant trois salles voûtées; la salle centrale couverte d'un plafond dont les poutres reposent sur des corbeaux de calcaire. Dans le bastion no 1 appelé aussi bastion des fusillés, a été aménagé un lieu de souvenir à la mémoire des fusillés de la première guerre mondiale. Classé comme monument depuis 1989, il comprend un monument aux morts, un autel et des croix commémoratives. A l'extérieur du fort, à proximité de l'entrée principale, monuments à la mémoire des morts de différentes unités ayant été casernées à la Chartreuse, parmi lesquels, le monument aux morts du 1er Régiment de Ligne, classé comme monument en 1988. Le site a également fait l'objet d'un arrêté de classement en 1989.

BD & FDC & Annie Signorino

Bibliographie

LIÉNARD J., 1982. Le fort de la Chartreuse, création hollandaise (1818-1823) à Liège. In Liège et le Royaume des Pays-Bas : une place forte dans un ensemble défensif 1815-1830, Liège, p. 99-120.
LOXHAY J., 1995. Le fort de la Chartreuse. Historique de la genèse à nos jours, Liège, éditions Pimm's.

Cartographie 

Informations cadastrales

Division : Grivegnée

  • Section C
    • Parcelle 1404M/32

Partie constituante principale

fort

Identité

Fonction(s)

  • Fonction(s) primitive(s) : fort

Nom(s)

  • Nom(s) primitif(s) : Fort de la Chartreuse

Datation 

Siècle(s)

19e, 1re moitié du 19e, 20e

Année(s)

1818 (m)

Style(s)

Classique, Néo-classique

Intervenant(s)

  • Camerlingh H. (Architecte)

Prospection

Auteur(s) de la prospection (2004) : Bénédicte DEWEZ, Flavio DI CAMPLI

Publication papier 

Tome : IPA - Liège (2004)

Code de la fiche

62063-INV-2027-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 62063-INV-2027-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici