Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : OLNE (Olne)

Notice

Église paroissiale St-Sébastien

Déjà citée comme paroissiale en 1010, au moment où son droit et patronnage est cédé au chapitre de Saint-Adalbert à Aix-la-Chapelle par l'empereur d'Allemagne Henri II, reconstruite à plusieurs reprises, entre autres en 1584 par le curé Baudouin Bodeçon ou Spirlet, en subsiste la tour. Délabrée vers 1646, l'église fut reconstruite en 1653 sous le curé A. Delva qui ne laissa de l'ancienne que le choeur et les murs de la tour et à qui on doit la disposition actuelle: nef de quatre travées rythmées de colonnes toscanes et flanquée de deux bas-côtés. Parvis contre la tour, à cette époque ouvert à l'E. et fonts de l'autre côté de celle-ci, selon la description du curé dans son journal. Cette reconstruction menaçant ruines, elle fut réédifiée en 1760-1761, ainsi que le choeur, sous le curé Gaspard Dolne. Restaurations en 1855-1856 par Gillet sur plans de l'architecte L. Monseur (partie des voûtes intérieures) et 1864 par J. Randaxhe et N. Gathoye, d'après cahier des charges du maitre-maçon T. Jos. Monseur (partie haute de la tour).
Au centre du village, butte occupée aussi par le cimetière et ceinturée d'un mur en moellons calcaires interrompu par l'escalier et la grille d'accès au portail, en fer forgé, datée 1774. Large portail calcaire en anse de panier moulurée, entre deux pilastres, sous fronton entouré d'un larmier fortement profilé, orné d'une niche cintrée flanquée de deux volutes, à l'angle N.E. du mur, en face du presbytère.
Orienté E-O. et précédé de la tour occidentale en moellons calcaires datée 1584 au-dessus de la meurtrière, édifice actuel en briques et calcaire cantonné de chaînages harpés et terminé par un choeur d'une travée et chevet à trois pans. Aux quatre travées des bas-côtés et au choeur, hautes baies couvertes d'un arc surbaissé à claveaux passants un-sur-deux, sur montants harpés, de, de 1760-1761. En façade N., placé là à cette époque, portail monumental en calcaire: sous larmier profilé soutenu par deux pilastres à chapiteau, cintre à cinq claveaux sur sommiers. Montants sur dé, autour du seuil mouluré. Bâtière d'ardoises à coyaux, à croupe côté tour, à croupette côté choeur. Flèche polygonale, sur base carrée, au-dessus des abat-sons cintrés de la tour. A l'intérieur récemment restauré, travées séparées par les colonnes toscanes calcaires à fût marbré, sur base polygonale, couronnées de chapiteaux carrés sur tore. Plafonds plats stuqués, à raccords semi-circulaires.Dans le choeur, à g. de la porte de sacristie à linteau bombé à clé, linteau en accolade daté 1547, de récupération. De part et d'autre du jubé, portes à linteau bombé à clé menant, l'une à la chapelle des fonts, l'autre à l'anc. parvis (fig. 845 à 848).
Autel majeur avec trône d'exposition, mil. XIXe s.; autels latéraux avec retable à niche, fin XVIIIe s., début XIXe s.; banc de communion à balustres, chêne, v. 1765, découpé et aménagé en support de l'autel moderne, depuis la restauration; chaire de vérité à motifs décoratifs et jubé orné de trophées d'instruments de musique, supporté par deux colonnes en marbre noir, mil. XVIIIe s., provenant d'églises liégeoises; confessionnal de style Régence, mil. XVIIIe s.; stalles et bancs, dont trois de marguillier, XVIIIe s.; fichier de confrérie en chêne doré avec trophées d'objets de culte et des symboles des vertus théologales, fin XVIIIe-début XIXe s.; fonts baptismaux en pierre avec cuve galbée quadrangulaire ornée de masques humains, gothique, XVIe s.; bénitier en marbre noir de Theux, avec blason abbatial aux armes d'Orjo, fin XVIIe s.; lutrin en laiton doré, fin XVIIe s. avec ange supportant le pupitre, inscrit de la devise "Candide et recte" d'Ambroise Defresne, abbé de Beaurepart à Liège (1664 à 1695), provenant de l'église de Soumagne; sculptures et peintures du XVIe au XIXe s.; croix et dalles funéraires, depuis 1587, encastrées dans les murs de clôture et du choeur.J. DARIS, op. cit., p. 181 et ss.; J. STOUREN, op. cit., e.a. p. 50, 75, 165-166; J.J. BOLLY, R.P.M.S.B., Verviers I, 1979, p. 30-33. M.C.

Prospection

Prospection effectuée en 1985

Publication papier 

Tome : IPM - 12/3 (1985)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

63057-INV-0025-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 63057-INV-0025-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici