Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Illustration(s)
Localisation

Adresse principale : EGHEZEE (Taviers)
Hameau : Franquenée

Notice

N°1. Ferme de Franquenée. Implanté en bordure du hameau, vaste quadrilatère chaulé de belle tenue, groupant autour d'une cour rect. des volumes massifs en brique et pierre bleue, construits à partir du XVIIe s. (fig. LXXXIII).
Entrée à l'E. par un porche-colombier daté sur une dalle armoriée et martelée, avec le cri : « Soli Deo gloria » et le texte « Par vertu et les armes Ion aquierd la gloire / Warnant Gaiffier 1659 » sous corniche brisée (fig. 451). Portail mouluré en anse de panier posant sur lourds piédroits chaînés, avec chasse-roues. Portail sur cour remanié. Importante frise redentée sur denticules et bâtière d'ardoises à croupes.
De cette époque subsiste également à l'angle N.O. une tour ronde et trapue presque aveugle avec fenêtre à linteau droit primitive et porte postérieure. Toiture d'ardoises octogonale à fort coyau avec girouette. Au S., longues étables dont une pierre gravée sous corniche moulurée, mentionne « Warnant escuyer / seigneur de Byron et / seigneur foncier de Francnée / et Dame Agnès Catherine / Gaiffier sa compaigne / 1662 ». Nombreuses portes échancrées sur piédroits harpés dont la large clé dépasse l'extrados. Eclairage par de petites baies à linteau droit. Fenil à l'étage et frise redentée sur denticules. Bâtière d'ardoises dont la partie dr. à coyau, est ancienne. Pignon débordant de ce côté. A dr., garage du déb. du XXe s.
En face, importante grange datée par ancres de 1750 vers la cour, s'ouvrant par deux portails parall. avec cintre surbaissé à clé sur piédroits harpés. Frise dentelée sur denticules et bélière à coyau, d'éternit ondulé. Percements du XIXe-XXe s. Annexe du XIXe s. à l'O. et au S.
A l'O., logis peut-être du mil. du XVIIIe, aussi fortement aménagé et exhaussé à la fin du XIXe s. Base ancienne et fenêtre jadis à traverse à g. Bâtière d'ardoises.
Contre l'habitation, étables du dern. qu. du XVIIIe s., percées d'une porte et de fenêtres échancrées. Bâtière d'ardoises à croupette et coyau. A l'intérieur, colonnes de calcaire octogonales de remploi, portant des poutrelles métalliques.

Prospection

Prospection effectuée en 1975

Publication papier 

Tome : IPM - 5/2 (1975)

Page(s) :

Code de la fiche

92035-INV-0104-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 92035-INV-0104-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici