Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : Place du Martyr, VERVIERS (Verviers)

Notice

Église paroissiale Notre-Dame
Paroissiale depuis 1833, ancienne chapelle du couvent des Récollets, branche de l'ordre franciscain, autorisés à s'établir à Verviers par le prince-évêque Ferdinand de Bavière en 1627. De 1631 à 1634, construction du couvent auquel était adjoint un collège d'humanités en activité jusqu'à la fin de l'ancien régime. De 1646 à 1650, édification de la chapelle, alors dédiée au Très Saint Sacrement, avec façade ouverte d'une porte surmontée d'une pierre dédicatoire: «1647 / AU . TRES . SAINCT / SA-CRAMENT . DE . L'AUTEL . A LA VIERGE MARIE SA MERE / A SON SERVITEUR ST FRANCOIS / HOMAGE ET DEVOTION DU / MAGISTRAT ET PEUPLE DE / VERVIER» sous deux fenêtres cintrées et une ovale. Statue de la Vierge et de l'Enfant Jésus, en tuffeau, placée en 1664 dans une niche au-dessus de la porte. Suite au miracle survenu lors du tremblement de terre de 1692, qui fit, sous les yeux de la foule, changer d'attitude la statue du portail - miracle reconnu par l'église -, provoquant un vaste mouvement de pèlerinage, adjonction d'une chapelle consacrée à la Vierge contre la façade primitive, en 1700, sur les plans du frère récollet Antoine Robert, avec des matériaux provenant de la démolition des murailles de la ville. A cette époque, façade baroque percée d un portail central cintré encadré de deux portes semblables et surmonté d'une haute fenêtre axiale et de niches latérales, sous fronton en cloche. Incendié complètement, sauf la chapelle, en 1810 avec la fabrique de draps installée dans le couvent disparu depuis cette date, édifice restauré en 1816-1818 par l'architecte H. Douha. Rénovation de la chapelle de la Vierge en 1852-1857, puis en 1906 sur les plans de l'architecte A. Lobet. Tour-clocher ajoutée en hors-d'oeuvre contre la façade en 1892-93, par l'architecte A. Van Assche. Dernière restauration en 1971, à l'occasion de la démolition de la Cour Fischer, à l'emplacement des bâtiments du couvent, entre l'église et la Vesdre.
Autrefois flanqué, au N., des bâtiments du couvent, long édifice en moellons calcaires, à nef unique terminée par un chevet à trois pans aveugles. Sous bâtière d'ardoises en deux temps, huit hautes baies cintrées pour l'église, deux en arc surbaissé pour la chapelle de la Vierge, celles de la face N. ouvertes en 1971. A l'O., tour-clocher construite en 1892-1893 par l'architecte A. Van Assche, en calcaire régulièrement appareillé, comme les deux façades sous ailerons à volute, contemporaines, qui la flanquent. Cinq niveaux limités par des bandeaux en ressaut et ouverts d'un portail cintré, d'une rosace et de baies géminées néo-romanes et d'abat-son à linteau bombé. Au 1er étage de la tour et des façades, trois niches cintrées sous fronton courbe, abritant les statues de la Vierge, st François et st Pierre, placées en 1898. Au-dessus de la rosace, grand crucifix, v. 1700, placé primitivement contre le porche de 1717, puis au-dessus de la porte d'entrée, après 1816. Flèche octogonale sur base carrée, soutenue par des modillons calcaires.
A l'intérieur, chapelle de la Vierge, destinée aux pèlerinages et organisée au départ de la niche abritant la Vierge noire miraculeuse des Récollets, toujours en place dans la façade de 1647 séparant église et chapelle, accessible grâce à un balcon sur colonnes toscanes en marbre de Limbourg et en bois peint, réaménagé en 1852. Vaisseau de l'église couvert d'une voûte en berceau surbaissé, interrompue par des doubleaux retombant sur des pilastres à chapitaux corinthiens. Décor stuqué réalisé en 1857. Pavement en marbre blanc, gris et noir (fig. 118).

De récupération après l'incendie de 1810 qui anéantit celui de l'église, ensemble de qualité provenant de divers sanctuaires des régions liégeoise et verviétoise:
Autels, XVII et XVIIIe s., bois, dont l'autel majeur provenant de l'anc. église St-Nicolas-aux Trez à Liège;
Banc de communion, fin XVIIIe s., bois;
Clôture dans la chapelle de la Vierge et lambris de sacristie, début XVIIIe s., bois;
Chaire de vérité, confessionnaux armoriés N. Delcour (1790), lambris du choeur, porte de la chapelle de la Vierge, balustrade du jubé, stalles, orgues et buffet, six statues d'apôtres et évangélistes attribuées à Renier Panhay de Rendeux, XVIIIe, bois, provenant de l'abbaye du Val-Dieu à Aubel-Charneux;
Confessionnal armorié H. Warnotte et E. Leruth, v. 1739 en style Régence, par Noël Henrard, provenant de l'anc. église de Dison;
Portes, XVIIe et XVIIIe s., bois, dont une, v. 1735, provenant de l'anc. église des Chartreux à Liège; Statue de la Vierge à l'Enfant, appelée Notre-Dame des Récollets, 1664, pierre de sable peinte; Trois bas-reliefs, fin XVIIe s., marbre blanc, par A. Hontoire, C. Van der Werck et R. Verbure, provenant de l'anc. cathédrale St-Lambert à Liège; Statues, du XVIe s. au XIXe s., bois ou terre cuite peinte, dont un buste jadis avec reliquaire de ste Agnès de Rome, 1re moit. XVIe s., provenant de l'anc. abbaye de Stavelot;
Chemin de croix, placé v. 1760, toile, attribué à L.J. Follet;
Ferronneries du 2e qu. XVIIIe s.

J. LEJAER, Histoire de la ville de Verviers, depuis son érection en ville jusqu'à la fin de l'ancien régime, 1651-1794, dans B.S.V.A.H., t. 38, 1951, p. 135-142; P.J. RENSONNET, Documents d'art religieux, doyenné de Verviers, lre partie: ville de Verviers, dans B.S.V.A.H., t. 57, 1973, p. 61-87; J.J. BOLLY, R.P.M.S.B., Verviers II, p. 34-40.
M. C.

Prospection

Prospection effectuée en 1984

Publication papier 

Tome : IPM - 11 (1984)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

63079-INV-0036-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 63079-INV-0036-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici