Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : Rue Vieux-Couvent 141, 142, HERVE (Bolland)

Notice

N°s 141, 142. Ancien Couvent des Récollets. A flanc de colline et dominant le ruisseau de Bolland, couvent fondé en 1624 par Jean de Berlo, seigneur de Bolland et Marguerite d'Eynatten, son épouse, à la suite de dissensions religieuses survenues au pays de Limbourg et de Dalhem par l'extension de la réforme luthérienne puis calviniste. Agrandissement en 1681, désaffection à la Révolution française et depuis, exploitation agricole.
Ensemble du XVIIe s., comportant des « réfectoires », chapelle, haute construction quadrangulaire, cimetière, brasserie, cour, jardin et mur de clôture.
Bâtiments en briques et calcaire, disposés en L: l'un daté de 1624 et l'autre de 1681. Au n° 141, sous importante bâtière d'ardoises, à coyaux et croupes, ancien réfectoire prolongé des étables et flanqué d'ancres millésimées 1624. A g., porche muré partiellement avec des éléments rapportés d'édifices démolis : sous deux niches cintrées et moulurées, colonnes doriques provenant de la chapelle, démolie au tout déb. du XXe s. (?) et pierres armoriées. Pierre centrale portant les blasons des Berlo et Eynatten, celle de g. des Lannoy et Berio, datée 1806, vraisemblablement de l'aménagement de cette porte et celle de dr. des Lannoy et Bocholtz sur chronogrammes 1706 et 1707 : «pletate praenobILIS CoMItrls / De LannoY / Deo DElparae et beato franCIsCo DonabatUr», celle-ci venant de la porte d'entrée de l'enclos du couvent, construit en 1707 par le comte de Lannoy. A dr., arcs d'ouvertures d'anciennes écuries à côté de nombreux percements récents. Frise de briques dentée sur denticules. Annexes récentes sous appentis de tuiles. Au n° 142, jadis logis du censier, ouvert au N. d'une porte au linteau déprimé gravé de 16†81, montants à deux harpes, sous baie d'imposte à croisée, aux linteau déchargé et jours inférieurs bouchés. Degré précédé de quelques pierres funéraires de moines ou frères du XVIIIe s. Baies de cave et autres simples à linteau droit sur piédroits à deux harpes dont une gravée de 1713, à l'étage.
Façade E. cantonnée de besaces, élevée sur petite base en moellons de grès et ajourée au r.d.ch. de baies inégalement espacées, jadis et croisée, à traverse, aux linteaux déchargés et montants harpés. Une remaniée et perron récent. A l'étage, baies simples ou à traverse sous boulins et frise de briques dentée sur denticules. Nombreuses ancres en Y.
Mur-pignon S. ouvert d'une porte faite avec des éléments de remploi, sous pierre rapportée, datée de 1675. Petite fenêtre à l'étage et oculi au pignon.
Façade O., également cantonnée de besaces, éclairée de baies identiques à celles de la façade opposée et en partie cachée par une construction récente.
A g., longue façade aux ouvertures fortement transformées, portant la trace d'arcs de briques et de quelques pierres calcaires de baies. Nombreux percements récents. A l'entrée de la cour, portail cintré d'allure baroque, en calcaire et protégé de chasse-roues (fig. 321).
BUCHET A., op. cit, p. 61; MEUNIER J., op. cit., p. 22-25.
M.-A.R. [440]

Prospection

Prospection effectuée en 1984

Publication papier 

Tome : IPM - 12/2 (1984)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

63035-INV-0076-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 63035-INV-0076-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici