Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : Chaussée de Wégimont 139, SOUMAGNE (Ayeneux)

Notice

N° 139. Château de Wégimont. Imposante construction dont l'origine semble remonter au XVe s., partiellement détruite par les Grignoux en 1636 et agrandie aux XVIIe et XVIIIe s. Propriété de la province de Liège depuis 1920, le château, resté jusqu'à cette date dans la famille d'Aspremont Lynden puis d'Oultremont, a été en partie incendié en 1964. Entouré de douves et encerclé par un glacis, il est isolé au milieu d'un parc agrémenté d'étangs. Des trois grandes parties qui le composaient avant l'incendie subsistent encore, au S., la tour d'entrée, les extrémités des ailes latérales N. et S. et la terrasse qui bordait sur toute sa longueur le corps de logis détruit à l'E.
Précédée d'un petit pont à trois marches remplaçant le pont-levis, tour d'entrée élevée en 1614 en moellons de grès, tuffeau, briques et calcaire et flanquée de chaînages harpés. Porche cintré en calcaire à refends percé au XVIIIe s., dont le tympan est orné d'une composition en stuc. Séparés par un cordon plat, les étages, à retraites talutées, sont éclairés par des baies chaînées à traverse dont seuils et linteaux se prolongent en bandeaux continus. Deux têtes féminines, deux têtes de lions et un blason daté et frappé aux armes de Charles-Ernest de Lynden et de Froidcourt agrémentent la façade. Surmontant les linteaux des baies supérieures, décor en relief formant fronton échancré et pigeonnier. Façade postérieure plus simple. Porte cintrée à claveaux passants un-sur-deux; deux baies à l'étage. Entre les deux niveaux supérieurs sont insérés trois pierres en tuffeau aveugles. Sur le pignon g. partiellement masqué, baie à traverse rebouchée et petite ouverture carrée remaniée. La toiture a disparu.
A dr. de l'entrée, traces du corps de logis incendié qui s'élevait sur quatre niveaux éclairés par des baies chaînées à meneau et à croisée. A l'O., aux extrémités des deux ailes latérales, tours de plan carré élevées sur trois niveaux de trois travées. Ouvertures des deux premiers niveaux remaniées ou rebouchées. Troisième étage percé de baies chaînées à traverse. Sur bandeaux de calcaire surmontés de corniches de bois sur blochets, mansards d'ardoises en dôme à coyaux surmontés d'un épi de faîtage. Les ailes, éclairées par des ouvertures remaniées cintrées et chaînées à linteau droit sont couvertes de bâtières d'ardoises à coyaux percées chacune de lucarnes à fronton très ornementé. Les façades N. de l'aile N. et des bâtiments reconstruits sont défigurées par des annexes récentes. A l'E., subsiste le grand escalier tournant à deux volées donnant accès à une terrasse qui bordait jadis le corps de logis.

Chapelle du domaine de Wégimont

Au lieu-dit «Fond des Gottes», ancienne chapelle des Carmes érigée en 1671, très remaniée, conservant le caveau de la famille d'Oultremont. Elévation en briques et calcaire sur soubassement de moellons, d'une seule nef de deux travées. Choeur à trois pans; baies remaniées. Bâtière d'ardoises à croupe et coyaux surmontée d'un clocheton sommé d'une croix et d'une girouette (fig. 448, 449, 450 et 451).

H. HANS, Le château de Wégimont. Les seigneurs et le couvent des Carmes de Wégimont, Verviers, 1933.
Domaine provincial de Wégimont, Ayeneux.
Aperçu historique. Feuillets dactylographiés. M.M.

Prospection

Prospection effectuée en 1980

Publication papier 

Tome : IPM - 8/2 (1980)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

62099-INV-0014-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 62099-INV-0014-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici