Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : AUBEL (Aubel)
Hameau : Gorhez

Notice

N°s 341-342. Château de Gorhez. Sur la crête, dominant un beau parc boisé qui dévalle vers le vallon de la Pétreuse, complexe de bâtiments remanié en 1767, agrandi en 1858 par la famille Nicolaï et récemment restauré. Tournant le dos à la route, château flanqué à g. de l'annexe de 1859, à dr. d'une ferme comprenant logis du fermier étables et fenil avec ouvertures au pignon E. Logis de jardinier à dr. de l'ensemble et séparé par un portail du XVIIIe s. en anse de panier, à claveaux passants un-sur-deux, sous auvent ardoisé percé d'une niche en bâtière flanquée d'ailerons sculptés.
Château classique en briques et calcaire, peint, sous bâtière d'ardoises à coyaux et à croupettes, percée de deux lucarnes à fronton triangulaire et à ailerons, dominée par un clocheton bulbeux ardoisé, reconstruit en 1925. Façade principale S. sur soubassement en moellons percé à g. d'un jour de cave du XVIIe s., cantonnée de chaînages, du XVIIe s. à g., à refends de 1767 à dr. Trois niveaux de hauteur dégressive, cinq travées d'ouvertures à linteau bombé à clé. Précédée d'une marche moulurée, porte à piédroits sur dé. Pourtour souligné d'un filet, clé aux armes Nicolaï. Au-dessus de deux vantaux moulurés, belle imposte vitrée à petits-bois ovale et en forme de rinceaux. Blochets supportant la corniche interrompue par un fronton triangulaire sculpté de treillis et de feuillages et daté 1767. Façade arrière, dans une cour fermée à rue, comportant des traces de la construction du XVIIe s., au r.d.ch. percé d'une porte cintrée à montants à harpe médiane et de deux baies à traverse. Une troisième remaniée à dr. Quatre travées de baies à linteau droit aux deux étages en briques, petites et protégées de grillage au 1' étage. Chaînage du XVIIe s. à l'angle dr.
A g. du corps de logis, annexe de deux niveaux en briques peintes, ajoutée en 1859, datée par ancrage au pignon ouvert d'une porte à linteau bombé à clé et de deux niveaux de baies à linteau droit. En façade, deux portes à linteau bombé sous une porte-fenêtre protégée par un balcon en fer forgé monogrammé Nicolaï. Bâtière d'ardoises à coyaux sur blochets.
A dr., ferme en long du XVIIe s., remaniée au XVIIIe s. A g., logis du fermier. Façade S. ouverte de deux niveaux et trois travées de porte et baies à linteau droit du XVIIIe s. Une baie supplémentaire à l'étage, éclairant une pièce ménagée plus tard au-dessus de l'étable. A dr. de cette façade S., deux niveaux d'arquebusières, à l'étable et au fenil, séparés par une gerbière à linteau droit au-dessus d'une dalle calcaire ovale armoriée Ernst avec la devise « SINE INVIDIA LAU-DEM» (XIXe s. ?). Pignon dr. flanqué de chaînages, du XVIIIe s. et harpé à g., du XVIIe s. à dr. Portes d'étables à encadrement du XVIIe s., d'origine et à linteau en
mitre tronquée à g., remanié à dr. Deux portes de garage récentes au r.d.ch. En façade arrière du logis de ferme, au-dessus d'un soubassement en moellons de grès peint ouvert de trois jours de cave du XVIIe s., deux niveaux de deux travées de baies à linteau droit, une agrandie. Perpendiculaire à la façade arrière des étables, petit bâtiment (fournil ?) en moellons peints sous bélière d'ardoises. Trois jours de cave disparates à g. de la porte à linteau droit et montants à harpe médiane. Deux niveaux et deux travées de baies à meneau.
En retour d'angle, à l'E. du portail donnant accès au parc, ancien logis de jardinier, partie en moellons de grès, partie en briques, peint, sous toiture mansardée sur blochets. Percements remaniés récemment, entre autres baies à linteau bombé à clé.
Dans le parc, le long de la route vers Buschaye, chapelle St-Antoine construite au XIXe s. en style néo-classique. Petit édifice en briques et calcaire cantonné de chaînages harpés en façade. Plan rect., terminé par une abside à trois pans creusée d'une niche cintrée à montants harpés. En façade, porte grillagée sous linteau droit gravé : "PAX VOBIS". Tympan en briques couronné d'un cintre fortement mouluré et amorti posant sur deux colonnes engagées à chapiteau dorique. Frise de briques en grecques longeant les rampants de la bâtière d'ardoises. Une baie cintrée entourée de briques dans chaque côté (fig. 61, 62, 63).
A. PUTERS, L'architecture privée dans la région verviétoise, 5, Régence-Louis XV, Dison, 1969, p. 95-96. - B.W [WON], Aubel, dans Le grand livre des Châteaux de Belgique, t. 2, Châteaux de plaisance, [Bruxelles, 1977], p. 50. M.C. [105]

Prospection

Prospection effectuée en 1984

Publication papier 

Tome : IPM - 12/1 (1984)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

63003-INV-0125-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 63003-INV-0125-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici