Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Illustration(s)
Localisation

Adresse principale : Place Roi Albert, MARCHE-EN-FAMENNE (Marche-en-Famenne)

Classement

Tout ou partie de ce bien est classé ou fait partie d'un site classé et fait partie du(des) dossier(s) suivant(s) :

Notice

Eglise gothique de l'école mosane en moellons calcaires réglés édifiée depuis la fin du 15e siècle jusque vers 1520-1540, coiffée d'une ample bâtière d'ardoises que souligne une frise d'arcatures et dont la maçonnerie extérieure de la tour de façade remonte au début du 18e siècle. Incendié en 1615 et en 1806, l'édifice est restauré en 1820 par l'architecte François Schoumacker, puis encore en 1888-1893, sur les plans de l'architecte Auguste Van Assche qui l'imprègne du courant néo-gothique. Nouvelle restauration ensuite en 1934-1935, due à l'architecte marchois Marcel De Deckere ; rénovation des peintures intérieures en 1974-1975 par l'architecte Raymond Lamarche et pose de vitraux de Louis-Marie Londot. Enfin, derniers en date, importants travaux effectués en 2000-2001, visant au remplacement ou à la réfection des parements extérieurs du vaisseau. La flèche campaniforme, reconstruite en 1820 et sommée d'un bulbe sous un lanternon, est devenue une silhouette caractéristique du paysage marchois. Une inscription chronogramme, incluse dans le portail de style Louis XIV, date la réédification de la tour de 1715.
A l'origine, les bas-côtés étaient composés d'appentis sous pignon perpendiculaire ; ce dispositif a disparu avec la suppression des arcs-boutants. Nombreuses retombées d'arcades et de nervures décorées de têtes sculptées du 16e siècle. Adossée au chevet, sacristie d'origine au nord ; au sud, annexe du 19e siècle. A l'intérieur, trois travées précèdent le faux transept suivi du choeur à pans coupés. Bas-côtés et nef sont éclairés par des fenêtres moulurées en tiers-point, de style gothique flamboyant, restaurées au 19e siècle. Les voûtes d'ogive originelles en briques ont été refaites en plafonnage sur lattis en 1820. Beau mobilier (fonts baptismaux, statues, lames funéraires...) du 15e au 18e siècle.

EG

Bibliographie

Ph. MIGNOT, D. HENROTAY & D. BOSSICARD, Marche-en-Famenne : l'église Saint-Remacle dans Chronique de l'archéologie wallonne, 4-5, 1996-1997, p. 161.

Partie constituante principale

église paroissiale

Identité

Fonction(s)

  • Fonction(s) primitive(s) : église paroissiale

Nom(s)

  • Nom(s) primitif(s) : Eglise Saint-Remacle

Datation 

Siècle(s)

15e, 16e, 18e, 19e, 20e, 2e tiers du 20e, 3e tiers du 15e

Année(s)

1715 (m), 1820 (z), 1935 (z)

Style(s)

Gothique, Néo-gothique

Intervenant(s)

  • Van Assche Auguste (Architecte restaurateur)
  • Dupont André (Architecte restaurateur)
  • Londot Louis-Marie (Verrier)
  • Lamarche Raymond (Architecte restaurateur)
  • De Deckere Marcel (Architecte restaurateur)
  • Schoumacker François (Architecte restaurateur)

Prospection

Auteur(s) de la prospection (2006) : Etienne GUILLAUME, Sabine DE JONGHE

Publication papier 

Tome : IPA - Hotton, Marche/en-Famenne et Nassogne (2006)

Code de la fiche

83034-INV-0123-02

Autre(s) version(s) de la fiche 

Version(s) antérieures :

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 83034-INV-0123-02.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici