Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

 église cathédrale (Cathédrale Saint-Aubain)

Illustration(s)
Localisation

Adresse principale : Place Saint-Aubain, NAMUR (Namur)

Inscription 

Bien inscrit comme : Monument

Classement

Tout ou partie de ce bien est classé ou fait partie d'un site classé et fait partie du(des) dossier(s) suivant(s) :

Notice

Cathédrale Saint-Aubain. Édifice classique en brique et calcaire, qui remplace la collégiale fondé en 1047 par Albert II, comte de Namur, devenue cathédrale en 1559, suite à la création de l'évêché de Namur sous Philippe II. Construction édifiée de 1751 à 1767 sur les plans de l'Italien Matteo Gaetano Pisoni. Exécution suivie par l'architecte Jean-Baptiste Chermanne.

Subsiste des deux tours de l'avant-corps de l'ancienne collégiale, celle du sud (dite tour Saint-Jean), située derrière le chevet de la nouvelle bâtisse. Deux niveaux du 11e siècle très élevés et peu éclairés, reparementés à l'extérieur dans le dernier quart du 14e siècle, et reliés entre eux par une tourelle d'escalier accolée à l'angle sud-est. Dernier niveau millésimé sur la face est, de 1648, construit un peu en retrait du nu des murs et ouvert sur chacune des faces, par deux longues ouïes géminées en plein cintre à clé, avec cordon-larmier. Clocher baroque à corps octogonal entrecoupé d'horizontales, se terminant en flèche pyramidale.

Orientées à l'ouest contrairement à l'édifice antérieur, trois nefs de trois travées coupées par un transept peu saillant terminé par des demi-cercles et greffé de deux chapelles, à l'ouest une abside en hémicycle précédée de deux travées droites. À la croisée du transept, coupole marquée au-dessus d'un lanternon, par la croix à double traverse.
Précédée d'un perron, façade ondulante à laquelle travailla Denis-Georges Bayar, qui recèle encore quelques réminiscences baroques, en plan et dans le décor. Fidèlement renouvelés ponctuellement par l'architecte Pierre Boveroulle en 1888-1889, deux niveaux de calcaire derrière des colonnes jumelées sur haut socle, couronnées de chapiteaux corinthiens pour le bas, composites pour le haut, supportant à chaque niveau un entablement complet. En saillie, travée centrale s'ouvrant par une haute porte rectangulaire dominée par un fronton courbe, à l'étage par une large baie cantonnée de colonnes sous fronton triangulaire. Chapeautant le tout, fronton courbe profilé, percé d'un oculus et cinq statues monumentales. Décor de niches à personnages, médaillons et statues. Latéralement, balustrades et pots à feu.

À l'intérieur, élévation classique à deux niveaux sur forts piliers. Arcades sur pilastres à impostes. Au-dessus, entablement décoré et à ressauts marqués par des colonnes engagées ou pilastres à chapiteau corinthien, doublé d'une frise de guirlandes d'angelots. Niveau supérieur percé de fenêtres à linteau bombé et clé à tête d'angelot. Voûte en berceau continu, divisée en panneaux et stuquée entre les arcs doubleaux à décor végétal. Bas-côtés éclairés par des fenêtres en demi-lune et couverts de coupoles stuquées. À la croisée, coupole à calotte nervée sur entablement circulaire que structurent dans le tambour huit couples de pilastres. Entre ceux-ci, huit fenêtres rectangulaires à fronton triangulaire évidé porté par deux minces pilastres. Lanternon ajouré de huit baies, avec décor de têtes d'angelot et colombe au milieu de rayons concentriques. Sous le tambour, pendentifs représentant les vertus théologales, stucs attribués à Carlo Domenico et Paolo Antonio Moretti. Dessin du pavement en étoile conçu par Laurent-Benoît Dewez, et réalisé en 1766 par Denis-Georges Bayar. Greffées aux bras du transept, petites chapelles couvertes de coupoles sous lanternon, ouvrant sur le choeur par une tribune à balustrade.

JNL

Bibliographie

DUQUENNE X., 2004. L'architecte Laurent Dewez et le marbre. In : Pouvoir(s) de marbres. Dossiers de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles, 11, p. 175-182.
JAVAUX J.-L. & BUCHET J. (†), 1998. L'architecture romane en province de Namur. Inventaire raisonné, Namur (Monographies du Musée provincial des Arts anciens du Namurois, 17), p. 86.
LANOTTE A., 1952. Le choeur occidental et les tours de l'ancienne collégiale Saint-Aubain à Namur. In : COLLECTIF, Études d'histoire et d'archéologie namuroises, Gembloux, p. 303-326.
PAQUET P., 2004. Namur. La cathédrale Saint-Aubain. In : DEVESELEER J. (coord.), Le patrimoine exceptionnel de Wallonie, Namur, p. 571-573.
VAN BELLE J.-L., 2004. Denis-Georges Bayar. In : Pouvoir(s) de marbres. Dossiers de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles, 11, p. 129-132.
VAN BELLE J.-L. & JAVAUX J.-L., 2006. Denis-Georges Bayar (1690-1774). Architecte et sculpteur namurois. Édition et analyse de son « Grand Registre », Namur (Monographies du Musée provincial des Arts anciens du Namurois, 31).

Cartographie 

Informations cadastrales

Division : Namur

  • Section C
    • Parcelle 1173A

Partie constituante principale

église cathédrale

Identité

Fonction(s)

  • Fonction(s) primitive(s) : église cathédrale

Nom(s)

  • Nom(s) primitif(s) : Cathédrale Saint-Aubain

Datation 

Siècle(s)

11e, 14e, 17e, 18e, 19e, 2e moitié du 18e, 2e tiers du 17e, 3e tiers du 19e

Année(s)

1648 (m), 1751 (s), 1888 (z)

Style(s)

Classique, Gothique, Roman

Intervenant(s)

  • Bayar Denis-Georges (Architecte)
  • Chermanne Jean-Baptiste (Architecte)
  • Dewez Laurent-Benoît (Architecte)
  • Pisoni Gaetano Matteo (Architecte)
  • Boveroulle Pierre (Architecte restaurateur)
  • Moretti Carlo Domenico (Stucateur-staffeur)
  • Moretti Paolo Antonio (Stucateur-staffeur)

Prospection

Auteur(s) de la prospection (2011) : Catherine SOLOWIJ, Jean-Nicolas LETHÉ

Publication papier 

Tome : IPA - Namur (2011)

Code de la fiche

92094-INV-0644-02

Autre(s) version(s) de la fiche 

Version(s) antérieures :

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 92094-INV-0644-02.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici