Inventaire du patrimoine culturel immobilier

Recherche 
Liste des biens de votre commune
Quelques chiffres
Loading
Carte Google
Libellé(s) 

Aucun libellé renseigné

Localisation

Adresse principale : Rue du Village 13-14, HERVE (Bolland)

Notice

N°s 13-14. Château. Au pied d'un coteau boisé et à proximité de l'église, intéressant ensemble architectural composé d'un château, de sa basse-cour au N. et de sa ferme castrale à l'O., au n° 12.
Constructions sises dans un parc étendu, planté d'arbres séculaires, agrémenté d'un étang au N. et ceinturé au S. et à l'E. d'un mur en briques et interrompu à l'O. par deux piliers à terminaison moulurée en calcaire, marquant ainsi l'entrée du domaine.
Siège d'une seigneurie citée au XIIe s., en 1147 avec Winand de Houffalize, 1°' seigneur de Bolland appartenant au lignage limbourgeois des Gronsveld. Propriété successive des familles de Bolland du déb. du XIVe s. au déb. XVe s., de Brandenbou(e)rg du déb. XVe à la 1re moit. XVIe s., d'Eynatten du déb. XVIe s. au mil. XVIIe s., de Lannoy du mil. XVIIe s. à la 1re moit. XIXe s. et enfin de Royer de Dour de Fraula à partir de la fin de la seconde guerre mondiale.
Château de plan irrégulier, défendu autrefois par des douves représentées sur un tableau du retable de l'autel de la Vierge sis dans le transept de l'église St-Apollinaire et daté de 1624. Constructions principalement du XVIIe s., en moellons de grès, calcaire et briques, ponctuées au N.E. et N.O. de tours du XIIIe ou XIVe s., autour d'une cour dessinant un fer à cheval, ouverte au S. sur la parc. Complexe développé à partir d'un donjon du XIIe s. (?) sis jadis au S. de l'aile orientale dont on aperçoit encore sur le tableau précité, la tour de vigie, démolie en 1677 par les troupes françaises. Vestige d'un pan de mur aménagé aux XVIIe et XIXe s.
Du XIIIe ou XIVe s., subsistent le tracé d'une courtine en éperon au N. ayant de servi de base à l'aile N. du château du XVIIe s. et deux tours, quadrangulaire à l'E. et circulaire à l'O.
Tour E. de quatre niveaux cantonnés de besaces, coiffée d'une haute flèche hexagonale à égout retroussé, d'ardoises, interrompue de deux lucarnes à penne sommée d'un épi et terminée d'une girouette. Ancien accès au N. par un portail cintré, probablement muré au XVIIe s., et contre lequel s'appuie une cuve de fontaine, ornée d'écus ovales aux armes de Berlo et d'Eynatten, sous appentis récent. Archère bouchée sous baie à linteau droit, déchargé. Aux deux derniers niveaux, fenêtres au linteau droit pourvu de crampons, au 2e étage, sous rouleau de moellonnets en bâtière. Boulins sous corniche profilée.
Tour O. au moellonnage varié, envahie par le lierre, percée à l'O. d'une archère identique à celle de la tour quadrangulaire et ajourée de deux petites baies à linteau en bâtière ou en demi-lune, déchargé. Autres percements du XIXe s. Boulins sous corniche moulurée et toiture en poivrière, d'ardoises, à coyaux, interrompue de deux lucarnes à penne et épi, sommée d'une girouette.
Ailes O. et N. destinées à l'habitat proprement dit et aile E. abritant jadis les écuries, sous bâtières d'ardoises, à coyaux, à petites croupes au S., garnies de nombreuses lucarnes à croupe, et bordées d'une belle corniche profilée en talon.
A l'O., façades aux ouvertures du XVIIIe s., voisines d'autres du XVIIe s. et même probablement déjà du XVIe s. Donnant sur la cour d'honneur, façade principale en moellons assisés, de deux niveaux de quatre travées de hautes baies aux montants harpés, une flanquée d'un perron. Soupiraux protégés de barreaux et autres percements récents. Ancres en Y et bandeau continu en calcaire. Trace d'un arc de décharge en bâtière d'une baie du XVIIe s. Mur-pignon S. éclairé de deux baies jadis à traverse et aux étages, de baies du XIXe s. Au pignon, arc de décharge en moellonnets et motif décoratif en croix de st André. Sous rampants, petits jours rectangulaires.
A l'arrière, façade assez hétérogène, cantonnée de besaces, de deux niveaux et demi de cinq travées inégalement espacées. Jours de cave dont un au linteau en demi-lune et protégé de barreaux. Couture. Battées et gonds de contrevent. Arcs de décharge en moellonnets et petite ouverture à linteau en bâtière, déchargé, à dr. Deux baies chaînées sous rehaussement.
Au N., façade de trois niveaux délimités par des bandeaux saillants, de quatre travées de baies jadis à croisée ou traverse, à appui, traverse et linteau prolongés. Au r.d.ch., baie convertie en porte d'entrée et porche en biais, aménagé en 1631 formant un arvô cintré, reliant la cour d'honneur du château à la basse-cour. A l'intérieur, arc brisé. A l'étage, appuis abaissés. Ancres en Y. Côté du parc, façade aux angles renforcés de besaces et éclairé de baies jadis à croisée ou traverse. Autres baies modifiées. A l'E., remise à voitures du XVIIe s., de style classique, rythmée par une série de neuf arcades au cintre posé sur colonnes toscanes, formant autrefois une galerie ouverte et flanquée de trois perrons bordés de murs d'échiffre. Arcades obturées récemment par des portes-fenêtres à petits-bois. Au 1er étage, à hauteur des allèges, huit pierres encastrées dont six frappées aux armes des familles de Berlo, d'Oyenbrugge, d'Eynatten et de Duras; une millésimée 1617. Baies jadis à croisée ou traverse. Façade arrière remaniée au XIXe s., ajourée encore d'une baie à traverse et de trois petites fenêtres sous bâtière garnie de lucarnes à fronton triangulaire. Oeils-de-boeuf horizontaux, à petits-bois concentriques. Mur partiellement caché par un bâtiment agricole bas, sous appentis de tuiles et abritant des étables ouvertes de portes jumelées, à linteau déchargé et montants à deux harpes.
A l'angle N.E. du château, grosse tour-porche en hors d'oeuvre, de la 1re moit. du XVIIe s. sur base biseautée de grand appareil, jadis défendue par un pont-levis (?). Trois niveaux harpés, soulignés par un cordon en doucine et un bandeau saillant. R.d.ch. ouvert d'un portail en plein cintre encadré d'une feuillure. Fenêtres jadis à croisée sur montants chaînés. Au-dessus de l'entrée, pierre sculptée aux armes de Groesbeeck et d'Eynatten, datée 1631 sous corniche moulurée. Grand arc de décharge au dern. étage. Faces striées de bandeaux, prolongements des appuis, traverses et linteaux. A g., sur soubassement en moellons de grès, face percée d'un jour vertical à pourtour de calcaire et d'une petite meurtrière au dernier niveau. A dr., petite baie à meneau, au linteau déchargé et deux fenêtres jadis à croisée. Sur corniche en cavet, corbeaux de bois à cymbale et gland bordant un pavillon ardoisé, interrompu d'une lucarne à fronton triangulaire et sommée d'un girouette.
Basse-cour autrefois bordée de bâtiments abritant des écuries sous fenil, dont il reste quelques travées au S., avec besaces d'angle. Cinq portes cintrées dont deux jumelées, aux montants à deux harpes et séparées de baies à linteau droit sur piédroits à queue médiane, une gardée de barreaux. Linteaux déchargés. Base en moellons de grès accentué par un bandeau continu en calcaire. Gerbières sous fronton triangulaire, à allure de lucarne, de part et d'autre d'une pierre portant le millésime 1684 en
relief. Bâtière à croupes. Façade arrière percée de quelques jours verticaux à encadrement de calcaire et de baies récentes. Cour primitivement accessible à l'E. par un porche-colombier peut-être du XVIe s., à face convexe jadis ouverte d'une porte à arc brisé et flanquée d'un portail du XVIIe s., de style baroque, en calcaire. Porte charretière cintrée, surmontée d'un fronton richement sculpté avec le millésime en relief de 1633, sur un blason aux armes de Groesbeeck et d'Eynatten. Quelques meurtrières et haute toiture en bâtière, à coyaux, garnie d'une lucarne à penne, et épi, sommée de deux belles girouettes. Trous de boulin sous frise dentée sur denticules. Façade arrière cantonnée à dr. Par quelques besaces, ouverte d'un portail en tiers-point et marquée par trois pierres en grès, encastrées au 3e niveau, sculptées de blasons et des initiales B et E. Baies du XIXe s. (fig. 325, 326, 327).
M.-A.R.

Prospection

Prospection effectuée en 1984

Publication papier 

Tome : IPM - 12/2 (1984)

Page(s) :

Les imagettes de ce tome sont accessibles via ce lien : Imagettes

Code de la fiche

63035-INV-0079-01

Vous êtes sur le point de proposer une observation sur la fiche 63035-INV-0079-01.
Voici la liste des observations possibles :

Si vous souhaitez faire un autre type d'observation, merci de prendre contact directement avec les agents responsablesde l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier dont les informations de contact sont accessibles ici